Le lien étroit entre le running et la santé mentale

Santé, bonheur et bonne humeur, tels seraient les bienfaits apportés par la course à pieds. Rumeur ou vérité ? Comment en déterminer le pourquoi du comment ? Découvrez les réponses concernant le lien entre le cerveau humain et le running.

   Un entrainement pour votre cerveau

Avez-vous remarqué qu’à un moment donné, durant un jogging, alors que vous transpirez et que vous peinez à retrouver votre souffle, votre tête se vide complètement ? En effet, lorsque vous portez votre concentration sur votre running, vous tentez de trouver le moyen de surmonter votre fatigue ainsi que les obstacles qui se présentent à vous. Ce phénomène considérable provoqué sur votre cerveau fait un bien fou à votre santé mentale et émotionnelle.

Vous n’avez donc plus d’excuse pour ne pas vous mettre à la course à pieds.

 

Les coureurs savent faire preuve de persévérance durant un entrainement aussi long qu’intensif et c’est la raison pour laquelle ils deviennent aussi compétitifs dans la vie de tous les jours. En effet, en plus des innombrables avantages physiques, les runners peuvent jouir d’une force mentale tout autre, dont ils peuvent se servir aussi bien dans le privé que dans le domaine professionnel.

   Une explication scientifique à l’adaptation du cerveau

La question concernant le lien entre le running et le cerveau a mené à diverses études scientifiques. Cela a démontré que le cerveau des coureurs de fond de compétition gagnait en mémoire et en autodiscipline. Cela provenait du fait que les connexions entre le réseau frontal-pariétal et d'autres zones du cerveau étaient grandement améliorées. En effet, la course à pieds augmenterait la flexibilité cognitive en favorisant la production de nouvelles cellules cérébrales.

Cela signifie donc que la communauté des runners développerait davantage de facultés mentales et de résistance aux tensions. Le cerveau des coureurs serait également en meilleure santé et plus apte à s’adapter aux diverses situations et imprévus.

  Les sportifs en général sont de meilleure humeur

Des psychologues d’Harvard ont découverts que l’effort physique fréquemment pratiqué était excellent pour la santé mentale. En effet, les coureurs, mais également tous les sportifs, seraient davantage en mesure de réguler leurs émotions et de lutter contre la tristesse. L’hormone de la tristesse, ou Cortisol, diminue grandement lorsque que les coureurs se concentrent sur leur objectif final. A la place du Cortisol apparaissent des substances de bien-être tel que l’Endorphine et la Sérotine. En plus de la santé, la course à pieds apporterait donc également le bonheur et la bonne humeur.

  Le running contre la dépression

La dépression est cette maladie mentale propre à notre époque et qui peut aisément toucher petits et grands. En effet, notre rythme de vie actuelle est toujours basé sur la pression, la recherche de l’excellence, de la richesse et l’insatisfaction constante.

Le running permet de trouver un équilibre et une régularité, tant sur le plan physique que mental. En pratiquant régulièrement la course à pieds, les coureurs parviennent à secréter beaucoup d’endorphine, cette hormone du bonheur qui aide à lutter contre la dépression.

 

En pratiquant le running, vous serez donc en meilleure santé, développerez une plus grande capacité d’apprentissage ainsi qu’une image de soi plus positive !

RUNited by BLASTARS SAS au capital de 500€ inscrit au RCS de Créteil 834 330 037 - 35 rue Hoche 92210 St Maur des Fossés -

APE 6201Z - Générali n° AR994401 - site réalisé par C.Chaymol